Entrée #2: Sondages erronés vs informations véridiques

L’article suivant sera en lien avec celui de la semaine dernière du Grand Master Chief, qui abordait la question des sondages.

Je trouve que le sujet du billet est très intéressant et aussi très véridique. Je partage complètement l’avis de l’auteur par rapport au grand manque de sources des deux sondages qu’il a utilisés sur le site de Radio-Canada. En effet, on peut constater qu’il y a là un problème au niveau de la collecte de données. Je trouve que les deux exemples cités dans billet du Chief sont très intéressantes. Cependant, je crois qu’il aurait pus mentionner que ce type de sondages, que je qualifierais d’erronés, est une problématique présente dans pratiquement tout ce qui est relié au domaine médiatique. En effet, la faille que l’auteur a trouvé dans ces sondages est vrai pour plusieurs autres sondages, et ce encore plus que nous le croyons. Les bulletins de nouvelles se basent souvent ou tentent de prouver leurs conclusions en utilisant des sondages. Ils sont conscient que le public va croire leur affirmations ou informations en leur montrant des preuves. Et vu qu’on le montre à la télévision, il est évident que ces informations sont véridiques et vérifiable (!) C’est, entre autre, ce que croient les spectateurs, et cela les médias le savent. Bref, il n’est pas rare que les problématiques relevées dans les deux sondages de Radio-Canada s’appliquent pour beaucoup d’autres. De plus, ces sondages erronés faussent l’opinion de la population.

Voici quelques sites abordant la question de sondages dans les médias, qui sont souvent faux et mal fondés. Cela arrive plus souvent qu’on le croit et ce partout.

http://www.marianne2.fr/Y-a-t-il-un-sondage-pour-sauver-le-President_a184360.html

http://lepoint.canoe.ca/webapp/sitepages/content.asp?contentid=116719&id=2295

http://www.independance-quebec.com/forum/about3219.html&sid=94fbf0370cc92974ea34ce2360d75d80

http://quebecpol.wordpress.com/category/le-sondage-bases-theoriques/

C’est maintenant à vous de juger, d’en prendre et d’en laisser comme à l’habitude en ce qui concerne les médias de masse.

Entrée #1: L’envers du décor

Si je vous mentionne le mot actualité, il y a de fortes chances que le mot Haïti vous viennes aux lèvres. En effet, la récente catastrophe suscite beaucoup d’intérêt et de réactions. Je ne suis pas là pour vous parler de ce qui s’est passé  et je vais m’abstenir de l’envers médiatique de la situation, quoi qu’il est tout de même présent. Je veux plutôt m’attarder sur le sujet des dons faient pour Haïti.

La population ainsi que plusieurs organismes viennent en aide au pays dévasté en utilisant différents moyens et façons. Je parle, entre autre, des lignes téléphoniques, des SMS, de chèques, de paiements en ligne etc. Je trouve cela très bien, au sens premier. En effet, je crois que nous nous dirigeons vers un excès de dons, que nous avons déjà connu après le tsunami de 2004. L’argent amassée dépassait largement les besoins réels des endroits sinistrés. Une bonne partie des dons a été acheminée pour d’autres causes, ce qui ne faisait surtout pas le bonheur des donateurs. En chiffre, 85% de l’argent versé à la Croix rouge et 80% de celle versées au Secours catholique, n’a pas été utilisé. Il est évident que la gestion des dons a été mal effectuée.

Pour continuer, je tiens à mentionner que le système bancaire en Haïti ne fonctionne plus. Les maisons de transferts jonglent donc avec l’argent qui leur est acheminée. La population du pays ne peut pas avoir accès à celle-ci. En plus qu’une seule maison de transfert fonctionne réellement, soit Unitransfer, elle affirme qu’elle ne connaît aucunement le délai que cela peut prendre avant que la population d’Haïti puissent avoir accès à l’argent ramassée pour eux.

Ces deux points me remmettent quelque peu en question sur l’utilité de ses dons et surtout où ceux-ci vont-ils vraiment.

Il est important de faire attention à la fraude reliée à toute cette situation. Plusieurs appels téléphoniques sont fait par des gens prétendant être un représentant d’un organisme ramassant de l’argent pour la cause. En tant que membre Facebook, j’ai aussi été témoin d’une autre tentative pour venir en aide au pays. En effet, les propriétaires de l’important réseau ont confirmé qu’ils enverraient 1$ au fond de secours pour le tremblement de terre d’Haïti, à chaque fois que cela était « coupé et collé » dans le statut des membres. Ils devaient le laisser pendant une heure, au moins. Facile et pour une bonne cause, disent-ils. Pourtant, je ne suis pas convaincu que les status de quelques 3M de membres sont vérifiés ?

L’information que nous recevons et les faits qui sont reliés à celle-ci ne coordonnent pas toujours. Et sommes-nous vraiment au courant de tout ?

Conformisme !

Et oui, moi aussi, en lien avec plusieurs autres blogueurs, j’ai décidé qu’une rétrospective de mes articles serait le sujet de ce dernier billet. Je me conforme haut et fort! Ce qui est aussi l’élément clé qui ouvre mon blogue.

En effet, dans ce premier billet, je parle de cette idée de tout faire comme les autres et du fait de s’exhiber sur internet. Départ un peu négatif, je l’avoue, mais aussi véridique.

Puis, je donne mon opinion sur l’univers médiatique. Cette entrée est beaucoup trop brève, selon moi. J’aurais dû en reparler davantage au cours de la session, ce qui était le but… Échec de ma part! Mais, je n’ai tout de même pas changé d’avis sur ce que j’ai mentionné par rapport aux médias.

Banal et pathétique, première entrée plus élaborée. Je parle de l’art en général, mais surtout du cinéma, que je trouve désormais plutôt banal. J’aime bien cet article et je trouve qu’il fait réfléchir, autant sur l’art que sur notre société de masse et de consommation.

Ensuite, je parle du décès du très célèbre cinéaste Pierre Falardeau. Article intéressant, mais quelque peu incomplet. Il en aurait long à dire, mais j’aurais pu élaborer sur le pourquoi des gens qui le juge, plus en détail. En effet, j’ai l’impression d’avoir un peu survolé le sujet. De plus, la fin de l’article prend aussi une autre tournure, qui n’est pas vraiment en lien avec le sujet initial.

Par la suite je me permet de faire ce que j’aime le plus, c’est-à-dire critiquer et analyser une oeuvre cinématographique, en l’occurence Requiem for a dream. Malgré le fait que l’article est petit, il est complet et discerne les points importants. J’aime ce billet et encore plus le film!

À ce moment vient l’article culte, celui portant sur la grippe A(H1N1). Ce billet rie en quelque sorte de cette pandémie, que je trouve extrêmement médiatisée. Je ne suis toujours pas vaccinée et je n’en vois pas encore l’utilité. Mais bon, de plus en plus de gens l’on maintenant. Aurons-nous une autre situation de conformisme? Je crois que oui! Ah oui, une autre vague de cette grippe devrait ce développer en avril, si tout ce déroule bien ! 😉

Facebook, le phénomène! Petit moment de chialage envers ce réseau social. Mon opinion n’a pas changé, mais mon compte reste toujours actif, comme quoi je n’échappe pas à notre société de masse actuelle. Les failles de sécurités sont toujours présentent, malgré le fait que la compagnie travaille la-dessus. Il y en aura bien une autre après!

Le billet suivant parle de l’écran téléviseur de Philips, mais plus précisément du court métrage réalisé par Berg pour promouvoir celui-ci. C’est un article informatif intéressant. Juste pour Carousel ça vaut la peine d’être regardé!

Pour continuer, je rédigé un billet critique sur la Nouvèl ortograf, que je ne trouve pas vraiment bien. Je suis consciente qu’il faut s’adapter, mais de là à changer la façon d’écrire établie depuis longtemps? Je ne suis pas tout à fait convaincue, même si je fais partie de cette ère de messagerie texte et de « chat ».

Et finalement, un article qui n’est pas vraiment sérieux. En effet, l’affaire Tiger Woods était plus pour me faire plaisir. Mais bon, en en parle encore aux nouvelles! Ridicule non?

Bref, j’ai bien aimé bloguer, même si cela ne m’enchantais pas vraiment au début!  Cela m’a permis d’être consciente de plusieurs problématiques de notre société, que se soit en rédigeant ou en lisant mes collègues. Vive la consommation et le conformisme (!)

Tiger Woods « est dans marde »!

Hier soir, j’avais le temps de regarder les nouvelles à LCN, j’en suis moi-même surprise! Et que vois-je? Le scandale de l’affaire Tiger Woods. Ahaha, désolé, mais cela m’a fait bien rire! Les présentateurs tentent d’en parler aussi sérieusement que possible pendant qu’une bande défile au bas de l’écran : Tiger Woods a trompé sa femme …..  Ahaha ! J’explique rapidement la situation. Le golfeur a été impliqué dans un étrange accident de voiture et quelques jours après, a été presque forcé à avouer sa relation extraconjugale. Bref, il se retrouve en plein cœur d’une tempête médiatique… un peu ridicule selon moi.

On accorde un peu trop d’importance à cette histoire  à mon goût. Les agissements de Tiger  étaient assez « graves » pour que cela fasse la une des bulletins de nouvelles pendant des jours? De plus, il a fait des excuses publiques à sa femme, ce qui montre bien l’effet médiatisé, qui banalise le tout. « Chérie j’ai demandé pardon devant le monde entier pour toi! » Ahah pathétique!

Et comme si tout cela n’était pas encore assez, plusieurs animations ont été créées pour reconstituer ce qui s’est passé… ou pour en rire!

Une fois de plus, les médias ont réussi leur mission!

Nouvelle orthographe: révolution ou régression?

J’ai lu récemment un article dans le journal ayant comme sujet la nouvelle orthographe et cela m’a laissé quelque peu perplexe. En effet, environ 3000 mots on subissent des modifications qui on été acceptés dans la langue française. Je ne sais trop que penser de cela. 3000 mots sur les 60 000 existants restent un changement modeste, mais où cela nous mènera?  Depuis le tout début que l’on nous apprend à écrire d’une telle façon et c’est en 2009 que cela devrait changer? Période d’évolution, évidemment. Mais si nous restons sur cette ère d’aller, d’ici quelques années, nous écrirons comme nous « chattons » et cela sera normal et accepté? Je trouve que c’est un peu désolant. C’est en voyant cela qu’on réalise que le web et la messagerie texte prennent de plus en plus d’expansion.

Dorénavant, il sera possible d’appliquer ces modifications dans les épreuves uniformes de français, selon le ministère de l’Éducation. Mais pourtant les enseignants n’ont reçus aucunes directives concrètes concernant cela et encore moins de nouveaux correcteurs pour leur programme de français. Certains profs l’utilisent, d’autres ne sont même pas au courant. Certains sont en accord et d’autres frustrés. En gros, on est en train de nous dire que ce qui était la façon d’écrire « correct » peu maintenant ne plus l’être et qu’elle sera maintenant acceptée. Bienvenue la contradiction! Je trouve que cette nouvelle orthographe peu causée énormément de confusion chez les étudiants, qui ne sauront plus ce qui est considéré comme « correct ». Bientôt tout sera accepté et on dira adieu aux règles de la langue française ayant sa place depuis si longtemps.

Comme toujours, le Québec n’est jamais précis sur l’usage de ces modifications et est même en retard sur son utilisation. Bref, la confusion règne.

Ex de modifications :

Nénuphar = nénufar

Igloo = iglou

Oignon = ognon

Les accents circonflexes du « u » et du « i » disparaissent : connaitre, cout

On écrit les mots comme on les prononce : évènement à la place d’événement

Les traits d’union s’effacent dans plusieurs mots.


Berg dépasse Philips!

Cette semaine j’ai refais une découverte que j’ai trouvé fort intéressante. En effet, je ne sais pas si vous vous souvenez de la sortie du spectaculaire téléviseur 21 :9 de Philips? Cela a beaucoup fait jasé autant sur le côté de l’appareil que du concept. Oui, cette écran est particulièrement impressionnante pour sa grosseur (LCD 56″) ayant une résolution Full HD de 2560x1080p, cela permet de visionner des films au format 2.39 :1, ce qui veux dire des films comme on les voit au cinéma. Pour le lancement de se nouveau produit, Philips a sponsorisé un court métrage de Adam Berg, Carrousel. C’est le point dont je voulais principalement parlé. La qualité de ce petit film est absolument incroyable. Wow! Le tout est un plan-séquence d’une durée de 2m19s (en lien avec l’écran 21 :9!). En effet, le film montre un braquage ou le temps est arrêté, mais alors là complètement arrêté. C’est la première fois que je voyais quelque chose du genre dans le domaine du cinéma et cela m’a marqué. L’affrontement entre les policiers et les clowns est un peu un clin d’œil au film The dark night. Le spectateur est plongé dans cette scène de hold-up, dont la réalisation est hallucinante. Berg voulait prouver que ce téléviseur était à la hauteur des plus grandes productions hollywoodiennes et avec succès. Le réalisme de la séquence nous porte dans l’action comme si nous en étions témoin. L’utilisateur a donc le contrôlé sur la publicité! Enfin, c’est ce qu’on tente de nous faire croire! Contrairement à l’effet voulu, je trouve que le film surpasse l’écran. En d’autres mots, que la publicité dépasse son produit. C’est elle qui apporte quelque chose à Philips! Mais, je suis aussi une adepte de cinéma ayant un léger penchant. Pour ma part, je fais la différence et n’irai certainement pas acheter le téléviseur, mais chapeau pour le court-métrage dont l’esthétique me renverse. Comme Facebook dirait; J’AIME!

Facebook: publicité et sécurité ?

Facebook a été fondé par Mark Zuckerberg le 4 février 2004. Depuis sa création, le réseau social ne cesse de prendre de l’expansion. En effet, depuis septembre 2009, il rassemble plus de 300 millions de membres à travers la planète. Ce que je trouve incroyable. Un seul et unique réseau regroupant un maximum de population, ce qui est un excellent exemple de l’effet de  notre société de masse actuelle.

Pour ma part, je ne fais partie du phénomène Facebook que depuis deux semaines. Je ne sais pas si je suis fière ou non de l’avouer. Oui, j’ai repris contact avec beaucoup de personnes…mais je trouve tout de même que « repris contact avec quelqu’un grâce à Facebook » est un peu exagéré. En effet, je t’ai ajouté comme ami, mais je ne fais pas nécessairement plus partie de ta vie et celle-ci m’intéresse encore moins. Bref, je ne trouve pas particulièrement intéressant de me faire souhaite bonne fête par du monde qui ne me parle même pas, mais qui on vu sur la page d’accueil que c’était mon anniversaire…  Léger aperçu de mon opinion de Facebook, dont je pourrais élaborer longuement.

Mais, je voulais plus précisément parler de la controverse que créer Facebook sur le respect de la vie privée des utilisateurs. En effet, le site utilise les informations personnelles dans le but d’introduire des publicités en lien avec leur profil. Plus grave encore, il vend ces informations à des entreprises privées. Je ne sais pas pour vous, mais moi je n’étais pas au courant de ça en m’inscrivant. Cela est donc obligatoirement mentionné dans la charte de droits concernant la vie privée, celle que tous le monde lit attentivement avant de s’inscrire ( !). En effet, cette dernière indique que Facebook se donne le droit d’aller récolter des informations sur les pages de ses membres et les utiliser pour envoyer des publicités ciblées selon les profils. Effectivement, le contrat mentionne que toutes les données inscrites sur le réseau (messages, photos…) appartiennent à Facebook, qui a le droit, soit de les utiliser pour ses publicités ou encore de les vendre. Ça me révolte et je me questionne même sur le fait de supprimer mon compte actif depuis peu. L’idée qu’on utilise ma photo sans que je ne puisse rien dire ne me rend pas particulièrement heureuse.  

De plus, aujourd’hui, le 12 novembre 2009, un internaute a découvert une faille de sécurité dans le site, qui permettrait d’accèder aux données privées sur les autres comptes sans que ceux-ci fassent partis de vos amis. Il est alors facile de voir les photos et les publications de pratiquement n’importe qui, même si le membre à « privatisé » sa page. L’internaute a, en effet, effectué quelques tests et affirme qu’il y a bien une faille au niveau de la sécurité de Facebook et en a avisé la compagnie, en mentionnant que cela était plus que facile. J’espère pour nous que ce problème sera réglé d’ici peu.

Cela est en lien avec le premier billet que j’ai publié, « Quand le privé devient public ». En effet, nous ne pouvons plus nous fier sur la sécurité de ses réseaux, qui en plus de ne pas l’être, nous exploitent dans tous les sens du terme.      

fb